Le harcèlement scolaire


Votre enfant se fait embêter, moquer, malmener à l'école ?


Si on laisse faire, le risque c'est que cela ne s'arrête jamais. Cependant, votre enfant doit apprendre à se défendre seul(e). Cela ne signifie pas qu'il (elle) doive rendre les coups mais être plus stratège, plus malin que l'autre pour lui retourner sa méchanceté.

Je m'explique (la suite)



Les enfants harcelés

Le harcèlement peut concerner tous les enfants, notamment à un moment où ils se montrent vulnérables.


Les enfants harceleurs

Les enfants agresseurs ont la faculté de repérer les camarades vulnérables, qui ne sauront pas se défendre. Dès lors, ils vont lancer leurs attaques, constater que cela marche et donc continuer.

Les enfants harceleurs sont souvent des enfants obsédés par l'idée d'avoir des amis, d'être populaires et de ne surtout pas se retrouver isolés. De ce fait, pour se débarrasser de leur peur, certains font régner la terreur.


Ce que font les adultes

Les parents interviennent souvent, avec bienveillance, pour défendre leur enfant face au harcèlement. C'est normal me direz-vous. Cependant, sans le vouloir, le message retenu par les enfants harceleurs, c'est "continue, de toute façon je ne sais pas me défendre, puisque j'ai besoin de mon père (ma mère)". Et celui pour les harcelés "tu ne sais pas te débrouiller dans tes relations, la preuve, c'est que je dois intervenir à ta place".


De plus, l'intervention des enseignants ou de la direction de l'établissement motive souvent les harceleurs à continuer mais en cherchant à ne plus se faire prendre, à faire leurs "coups en douce". De ce fait, votre enfant n'ose plus en parler car cela aggraverait encore sa situation et on risquerait de ne plus le croire.


Que peut faire votre enfant ?

Tout ce qui a été tenté par votre enfant jusqu'à présent, c'est de dire d'arrêter. Et aucune de ses tentatives n'a fonctionné.


Quand le problème persiste, votre enfant doit analyser tout ce qu'il a mis en place pour résoudre le problème et ce qui l'a aggravé.

Il doit ensuite trouver le point commun entre toutes ces solutions qui n'en sont pas. En effet, elles n'ont pas fonctionné et ont même aggravé le problème.

Il faut donc trouver autre chose qui aille exactement à l'inverse de ce point commun puisque c'est ce qui aggrave.


De ce fait, il est nécessaire d'aider votre enfant à ne plus se replier sur lui même.

Il faut l'encourager à prendre le temps de réfléchir à la situation, de bien observer son agresseur pour lui retourner une flèche verbale, une flèche de résistance, de défense qui viendra mettre à mal sa popularité et le fera cesser.

En effet, l'enfant agresseur ne viendra plus embêter son camarade qui sait désormais se défendre.